Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

LE PROCÈS CONCERNANT 10 MILLONS € D'OEUVRES D'ART PILLÉES SE TERMINE…

 ,

Détail de l'une des fresques chypriotes contestées.
Photo: Süddeutsche Zeitung

Un tribunal de Munich a finalement mis un terme à 15 années de conflit juridique sur une collection estimée à € 10.000.000 d'art chypriote pillé  rapporte le Süddeutsche Zeitung.

Les 214 œuvres de la collection ont été saisies dans l'appartement de Munich d'un marchand d'art turc en 1997. Les enquêteurs ont soupçonné que les fresques, statues, icônes et autres objets d'art ont été pillés lors de l'invasion turque de Chypre au milieu des années 70.

Après six ans d'une évaluation approfondie de la preuve de recherche de la provenance, de ces oeuvres et de négociations avec la République de Chypre et l'Eglise orthodoxe grecque, la collection est sur le chemin du retour à la nation chypriote.

Au début tous les signes semblaient présager une résolution rapide. Cependant, en réponse à la décision de l'enquêteur, le marchand turc a déposé un recours en 2004 qui a conduit à une bataille juridique prolongée sur les oeuvres d'art de valeur. En Mars 2013, le tribunal a ordonné que la majeure partie des oeuvres soit rapatriée à Chypre, mais certains pièces demeuraient contestées.

L'origine d'environ 30 oeuvres, essentiellement des œuvres d'art préhistoriques ne pouvait pas être définitivement déterminée. Dans sa dernière décision lundi la cour d'appel de Munich a ordonné le retour des objets restants au marchand turc.

Toutefois, il est difficile de savoir si celui qui a fait opposition sera en mesure de garder les pièces car il doit effectuer des paiements de dommages et intérêts aux plaignants. La République de Chypre et  l'Église orthodoxe grecque pourrait encore reprendre possession des articles.

SOURCE artnet Nouvelles sur Facebook et henrindf sur Twitter.

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire