Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Boy George et l'icône chypriote volée par les Turcs



Le chanteur Boy George avait acheté en 1985, sans en connaître la provenance, un fragment d'une icône du Christ chez un marchand d'art. Cette icône (vieille de  300 ans) provient de l'église St Charalambous à Neo Chorio, près de Kithrea, elle avait été arrachée en 1974 par les Turcs lors de leur invasion du nord de Chypre, comme des milliers d'autres objets de culte des églises orthodoxes de l'île qui se sont retrouvés dispersés pour être vendus sur le marché de l'art international.
Mais voilà, la Providence fait des miracles et ne s'embarrasse pas de jugements moraux sur la profession, ni les mœurs, ni les loisirs de ceux qu'elle prend à son service pour l'édification des fidèles si l'on en juge à ce qui s'est passé.
Regardant une émission de télévision consacrée à Boy George, voilà que le regard de Mgr Porfyrios, représentant de l'Eglise orthodoxe de Chypre à Bruxelles, est retenu par un tableau accroché au mur, à côté d'un miroir, dans le dressing de la star de la Pop, dans sa maison de style gothique à Hampstead, au nord de Londres.
Un regard orthodoxe ne peut qu'être irrésistiblement attiré et retenu par une icône où qu'elle se trouve. Et il s'agit bien d'une icône du Christ ! Mgr Porfyrios a aussitôt fait sa petite enquête qui lui permet de connaître l'origine de cette icône. Il  contacte le chanteur pour lui faire part de sa découverte et c'est bien volontiers que Boy George accepte de restituer l'icône - sans la moindre compensation - à l'église à laquelle elle appartenait. En remerciement Mgr Porfyrios lui a fait présent d'une belle icône du Christ Pantocrator récemment écrite.
 Le chanteur, ami de Chypre de longue date, s'est déclaré heureux d'avoir pu participer à cette restitution  de ce bien chypriote et s'est dit dit impatient de pouvoir  la voir à nouveau en bonne place. Gloire à Dieu !
(Vers. de Maxime le minime d'après la source)



Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire