Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Chypre occupée : Le nettoyage ethnique du passé (icône retrouvée)



L’Eglise de Chypre a récemment repéré une icône datant du XVIème siècle, sur le point d’être vendue par une maison d’enchères en Suisse. L’icône représentant le Christ provient du Monastère du Christ Antifonitis situé dans le village occupé de Kalograia.
Selon le communiqué de presse de l’Eglise de Chypre, relayé par l’Agence de Presse de Chypre (CNA), le 17 septembre, l’icône allait être misse aux enchères entre le 15 et le 19 septembre par Schuler Auktionen.
Après une coopération entre les autorités compétentes, dont l’Eglise de Chypre, la police chypriote, le ministère des Affaires étrangères, le Bureau du Procureur de la République, le Département des Antiquités, Interpol Suisse et l’Ambassade suisse à Nicosie, il a été possible de retirer l’icône des enchères.
Actuellement, le Bureau du Procureur de la République de Chypre et le Département des Antiquités tentent de rapatrier l’icône. Il faut rappeler que Chypre et la Suisse ont signé en 2013 un mémorendum d’entente sur le rapatriement des biens culturels. Il faut également noter qu’une autre icône provenant du même Monastère avait été repérée et rapatriée de Grèce en 1998.
Enfin, rappelons que depuis l’invasion et l’occupation turque de 1974, le patrimoine culturel chypriote a subi d’importants pillages et dégâts, infligés par les occupants. Un nombre incalculable d’objets d’art et d’objets cultuels ont été vendus par les pilleurs à l’étranger ou détruits sur place, dans un effort d’éradiquer tout ce qui rappelle le caractère grec et chrétien de cette partie du territoire chypriote. Notamment plus de cinq cents Eglises ont été détruites, pillées ou détournées illégalement de leur fonction d’origine.

Charalambos Petinos, historien / écrivain
Dernier ouvrage paru : Le jour où l’Euro(pe) a basculé, Mon Petit Editeur, Paris, 2014.
( source)

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire