Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Chypre fait un nouveau pas vers la réunification ?

Le président chypriote grec, Nicos Anastasiades, et son homologue chypriote turc, Mustafa Akinci, se serrent la main, jeudi 28 mai, à l'issue de leur deuxième rencontre depuis le 15 mai et la reprise de pourparlers sous l'égide de l'ONU. | Petros Karadjias / AP

Divisée depuis 1974, Chypre a fait un pas vers« un pays fédéral et unifié », selon les mots de l’envoyé spécial de l’ONU Espen Barth Eide. Les dirigeants chypriotes grec, Nicos Anastasiades, et turc, Mustafa Akinci, ont décidé, jeudi 28 mai, d’ouvrir de nouveaux passages entre le nord et le sud de l’île méditerranéenne, notamment à Lefke (Ouest) et à Deryneia (Est). Ils s’ajouteraient ainsi aux sept points de passage déjà existants. Ils ont également décidé de relier les réseaux électriques et téléphoniques.
Les deux dirigeants veulent aussi y faciliter les appels téléphoniques. Actuellement, il est difficile de communiquer entre les deux parties de l’île en raison du blocage des réseaux et du coût très onéreux des appels, ces derniers étant considérés comme internationaux.
Enfin, MM. Anastasiades et Akinci ont lancé pour la première fois un appel commun à témoigner à tous ceux qui pourraient avoir des informations sur le sort de personnes disparues depuis les heurts intercommunautaires de 1964 et l’invasion turque de 1974, qui a provoqué la scission de l’île.

RENFORCER LA CONFIANCE ENTRE LES COMMUNAUTÉS
Ces mesures concrètes, annoncées dans le cadre de la reprise des pourparlers sous l’égide de l’ONU, sont d’une portée inédite depuis plusieurs années. Elles représentent des avancées dans des domaines considérés comme peu sensibles, qui visent avant tout à renforcer la confiance entre les communautés et à entretenir un climat de réconciliation.
Peu de progrès ont été enregistrés depuis le rejet en 2004 par les Chypriotes grecs d’un référendum sur le plan de réunification Annan. Les pourparlers achoppent notamment sur les propriétés spoliées et les dizaines de milliers de soldats turcs déployés dans le nord de l’île par Ankara, seule capitale à reconnaître la République turque de Chypre-Nord (RTCN, autoproclamée).
source : Le Monde.fr avec AFP | 28.05.2015 à 18h39 • Mis à jour le 28.05.2015 à 18h59

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire