Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

A la suite d'une décision collégiale Jennifer annule son anniversaire dans la partie occupée de Chypre





Jennifer devait donner un concert à Chypre le 24 juillet prochain, le jour de son 41e anniversaire... Mais cela a finalement été annulé ! En effet, son attachée de presse a déclaré que cette annulation été due à la "situation politique" de Chypre : "Jennifer Lopez ne pourrait sciemment soutenir tout Etat, pays, institution ou régime associé à une quelconque violation des droits de l'Homme"."Après un examen attentif de la situation à Chypre, la décision a été prise de ne pas participer au concert. Cela a été une décision collégiale, qui reflète notre sensibilité à la situation politique de la région".

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire