Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________



À l'attention de Madame Jennifer Lynn Lopez




(Née le 24 juillet, 1969)
Chère Madame Lopez,
Je vous écris en ma qualité de Présidente des Mères Déplacées de Chypre, en tant qu’une femme et pardessus tout en tant qu’une mère. Depuis cette partie du monde nous suivons et admirons votre carrière à succès, mais aussi votre étonnante force à élever vos enfants et votre détermination à leur offrir les justes valeurs de la vie.
Néanmoins, nous fûmes réellement attristées et choquées en apprenant que vous visiterez la région de la République de Chypre occupée par l’armée turque, pour prendre part aux célébrations de l’anniversaire de l’invasion illégale de notre pays par la Turquie, qui nous a privées de nos foyers et de nos droits fondamentaux au sein de notre propre pays. Depuis le 20 juillet 1974, lorsque laTurquie envahit notre île, un tiers de la population de l’île de Chypre, c’est à dire 200.000 personnes – probablement la proportion de personnes Déplacées Internes/Réfugiées la plus élevée dans un seul pays – furent chassées par la force de leurs foyers et 37% du territoire souverain de la République de Chypre passa sous occupation militaire turque. En contravention de toutes les Résolutions des Nations Unies et de toutes les Décisions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme condamnant la Turquie pour sa présence illégale sur l’île, les Chypriotes grecs furent empêchés de retourner dans leurs foyers et propriétés depuis leur expulsion massive.
Les personnes déplacées qui devinrent en fait des refugiés dans leurs propre pays, subirent en plus de la perte de leurs propriétés et leurs biens, la perte de leurs êtres chers, nombreuses desquelles sont encore portées disparues, vue que la Turquie refuse de rendre des comptes concernant leur sort. Certains membres de notre mouvement, qui à l’époque étaient adolescentes, furent violées par les soldats turcs et capturées comme prisonnières de guerre – quant aux autres membres, nous fûmes violées à même notre âme et en souffrons toujours.
La Turquie a déraciné notre enfance et nos rêves, pourtant nous ne perdons pas espoir. Nous avons à présent nos propres familles et enfants et nous luttons pour les élever avec les moyens limités dont nous disposons loin de nos foyers. MAIS NOUS N’OUBLIONS PAS LA TRAGÉDIE DU 20 juillet 1974.
Sur votre site internet vous dites: «Quant à moi, je suis Catholique,» (Lopez dit sur Southern Florida’s NBC 6); nous aimerions vous informer qu’au mois de juin de l’année courante, Sa Sainteté le Pape Bénédicte XVI visita la République de Chypre, toutefois il refusa de visiter les régions occupées par l’armée turque, ne pas donnant suite à une invitation «officielle» qui lui fut adressée. Ceci devrait être instructif sur ce que cet « état » représente pour la Chrétienté et l’humanité. Nous, en tant que Chrétiennes et en tant que femmes ayant souffert des atrocités commises par la Turquie, vous exhortons à ne pas réaliser ce voyage à Chypre et à ne pas participer à ces célébrations.
Le fait que vous êtes mondialement célèbre, transforme cette « fête pour votre anniversaire » en un piège adroitement camouflé au profit de la Turquie et produira un impact négatif direct au détriment de mon pays et de nous-mêmes, dans la mesure où la propagande turque vous utilise dans un effort de se forger une fausse « normalité » et une fausse « légitimité » pour le pseudo-état hors la loi qui n’est reconnu que par la Turquie.
Lors de Votre Décision, NOUS VOUS PRIONS de considérer QUE:
Le 20 juillet 1974 la Turquie envahit et occupe depuis une partie de Chypre, et, de ce fait, de l’Europe elle-même;
La Turquie perpétra une épuration ethnique et des crimes de guerre contre les Chypriotes grecs.
Nous, les Mères Déplacées Internes et Réfugiées, revendiquons la restauration de nos Droits Humains et le retour en Sûreté à nos FOYERS et PROPRIÉTÉS.
Nous exigeons la détermination du sort et la localisation des personnes portées disparues ainsi que la responsabilisation de la Turquie.
Ces faits constituent la vérité souvent omise dans les discussions au sujet de Chypre pour des raisons de tact et ignorée par les Dirigeants Mondiaux, qui se présentent comme des Défenseurs des Droits de l’Homme. Nous faisons appel à votre qualité de femme, de mère et de chrétienne et nous vous demandons de respecter nos souffrances et ne pas fêter votre anniversaire en compagnie des pilleurs de notre histoire, de notre passé, de notre présent et de notre avenir. Nous comptons sur votre sensibilité contre les violations des Droits de l’Homme à travers le monde et nous aimerions solliciter votre soutien actif dans notre combat contre l’impérialisme et dans nos efforts de restaurer nos Droits Humains, de la même manière que vous vous étiez battue pour la sensibilisation au sujet des femmes mexicaines assassinées à Ciudad Juarez et en Chihuahua.
Je me mets personnellement à votre disposition pour vous fournir toute information utile de façon objective et pour coopérer avec vous de toutes les manières possibles dans le but d’informer le monde au sujet de ces crimes impunis, perpétrés à Chypre depuis 1974. Nous sommes confiants que vous prendrez la décision juste.
Dans l’espoir de votre réponse,
Sincèrement votre,
Markella Isaïa-Chakka
Présidente

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire