Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Monastère Chrysorrogiatissa à Chypre





Le  Monastère Chrysorrogiatissa « Notre-Dame de la Grenade d'or"  est situé à 40 kilomètres au nord de Paphos et a été fondée en 112 par l'ermite Ignace. Le monastère abrite de nombreuses icônes et ornements religieux précieux, conservés ici depuis sa fondation. Le  Monastère Chrysorrogiatissa est d'environ deux kilomètres au sud du village de Pano Panagia à Paphos. Le monastère tient son nom de l'icône de la Toute Sainte, qui donne le sein à l’enfant Jésus De nos jours cependant, pour des raisons puritaines, on  donne une autre explication aux touristes. On dit que le nom vient d'une grenade d'or. L'icône représente la Theotokos Panagia Chrysorrogiatissa serrant  Jésus bébé. On pense que l'image fait partie d'une série de 17 icônes peintes par l'apôtre Luc. Selon la tradition, l'icône a été jetée dans la mer de Cilicie  par une femme pieuse Isafria au cours de la période iconoclaste, épargnant à l'icône la destruction. Les flots ont fait ensuite aborder  l'icône au petit port d'Acheleia, connu sous le nom de Mouli à Paphos. L'icône est restée à l'abri dans une grotte pendant 400 ans. Le 15 Août 1152, date de la Dormition, l'ermite Ignace, guidé par une lumière jaune, a constaté la présence de l'icône et l'a prise dans sa cellule sur le mont Kremasti. Mais bientôt, l'ermite Ignace a construit le premier monastère Chrysorrogiatissa, là même  où il est aujourd'hui. Depuis cette époque, le monastère est sous la protection du monastère de Kykkos. En 1768 , l'évêque de Paphos , Saint Panaretos, a construit l'église du monastère qui existe jusqu'à aujourd'hui. Pendant les Ottomans , le monastère est entré en possession de la terre d'oliviers , villages et provinces à Paphos, Limassol et Larnaca . Avec le temps, cependant, les terres ont été perdues . Le 24 Octobre 1967, le monastère a été brûlé , mais a été reconstruit peu de temps après les plans originaux . Actuellement , le monastère abrite les moines Chrysorrogiatissa pas , mais l'abbé Dionysios vit ici . Le monastère abrite une cave , datant de 1751. Le vin du monastère est considéré comme d'excellente qualité , recevant de nombreux prix internationaux. Monastère Chrysorrogiatissa se ​​trouve gravé dans une boîte qui est l'icône de Panagia Chrysorrogiatissa. Dans ce cas il y a 10 petites gravures qui racontent l'histoire de la création et les miracles monastère de la Vierge Marie . L' icône téléchargée gravé peint dépeignant l'histoire de l'apôtre Luc et miraculeuse icône de voyage à Chypre . Il y a aussi dépeint les six miracles. Depuis les temps les plus reculés de l'occupation ottomane de Chypre, les Turcs installés village Lapithiou situé près du monastère Chrysorrogiatissa. Dans un premier temps, les Turcs ont travaillé dans le monastère, mais ils ont ensuite transformé en mosquée l'église du village. En 1794, lors d'un soulèvement contre les Ottomans qui avaient profané l'église,  le village s'est converti au christianisme. Par ordonnance, le gouvernement impérial ottoman a ordonné d'assassiner  Georges Hadji qui était à la tête du soulèvement. L'église de Lapithiou a de nouveau été transformée en mosquée. Le village grec de Lapithiou est resté sous occupation turque, mais aujourd'hui il est inhabité.

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire