Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Monastères de Chypre



Quand les apôtres Paul et Barnabé sont arrivés en 45/46  à Chypre, l'île devint alors la première communauté chrétienne en dehors d'Israël. Aujourd'hui les petites chapelles, églises et monastères témoignent de près de 2000 ans de la vie culturelle chrétienne tout autour de Chypre


Monastère Saint Georges Alamanos
 

 A environ 15km au nord-est de Limassol se trouve le monastère de St Georges Alamanos. Makarios III a fondé ce couvent. Aujourd'hui, les religieuses travaillent principalement comme infirmières


Monastère St Minas


 

A mi-chemin entre Larnaca et Limassol, à proximité du célèbre village de Lefkara, se trouve le monastère de St Minas. Ce couvent existe depuis 1670. Aujourd'hui, les religieuses font vivre le monastère en peignant et en vendant des icônes.


Monastère St Néophyte
 



 

Le monastère d'Ayios Neophytos est à 9 km au nord de Paphos. Fondé à la fin du 12ème siècle par l'ermite et écrivain chypriote Neofytos qui a creusé a roche de la montagne pour s'en faire une maison. Le monastère est situé au-dessous des grottes et est le foyer de seulement une poignée de moines. Le monastère contient aussi une collection d'icônes et les restes de fresques du 16ème siècle. Chaque Janvier, le monastère accueille une foire de deux jours où on peut acheter de l'artisanat chypriote, des aliments et des biens monastiques.


Monastère de Notre-Dame la Toute Sainte de la Grenade d'or

 

Le monastère se trouve près du village de Panagia, à l'ouest de la forêt de Pafos. Situé dans un cadre magnifique, le monastère a été fondée en 1152 par un moine nommé Ignace qui a trouvé dans la zone de Moulia à Pafos une icône miraculeuse de la Vierge Marie qui aurait été peinte par l'évangéliste Luc.  Ignace a pris l'icône de la montagne et a construit le monastère dédié à Notre-Dame de la Grenade d'or » .Le monastère, dont le bâtiment actuel remonte à 1770, possède une collection d'icônes et de trésors importants. L'église se trouve au milieu du monastère et impressionne par ses fresques au-dessus de ses trois entrées. L'icône du Christ et de la Vierge Marie dans le monastère est également attribué  à  l'apôtre Luc l'évangéliste. Il est plaqué d'or et d'argent.Un centre pour la protection des icônes byzantines et post - byzantines et d'autres trésors est exploité au monastère. Un musée byzantin a été récemment mis en place. En face de l'entrée principale du monastère se trouve un café-restaurant d'où la vue est panoramique et majestueuse .On fête dignement la Dormition de la Toute Sainte dans ce lieu impressionnant le 15 Août .L' antique domaine viticole du monastère produit certains des meilleurs vins de cru de Chypre.

Monastère Kykkos


 

Au sommet d'une montagne de 1318 m d'altitude, au nord-ouest de Troodos, se dresse le monastère le plus riche et le plus splendide de Chypre, le monastère de Kykkos. Kykkos a été fondé au 11ème siècle, mais malheureusement, il a été brûlé à plusieurs reprises et il n'y a pas de vestige de l'édifice original, à la différence des autres monastères chypriotes. Près de cecélèbre monastère est le monument de l'archevêque Makarios III, le premier président de la République de Chypre.

Monastère Machairas


 

À environ 40km au sud-ouest de Nicosie, au sommet de la montagne Machairas (1423 m), se trouve le monastère isolé de Machairas. Machairas est un endroit populaire pour les excursions, pas seulement à cause de l'atmosphère paisible du monastère, mais aussi en raison du musée de Giorgios Afxentiou. Giorgios était un combattant de la liberté pour Chypre qui s'est battu contre la puissance coloniale britannique. Giorgios Afxentiou est mort en se défendant dans un maquis à proximité.

Monastère Stavrovouni
 

 
Stavrovouni est une colline à Chypre, au sommet de laquelle se dresse un monastère qui a été construit sur ​​le sommet de la montagne du même nom dans le district de Larnaca .  
Dans les premiers temps, il avait été connu sous le nom de Olympus, de nos jours, le point le plus élevé du massif du Troodos plus à l'ouest porte ce nom. Stavrovouni, comme son nom l'indique , est dédiée à la Sainte Croix, il peut être dérivé de deux mots : de " stavros " (croix) et " Vouno " ( montagne). Selon la tradition religieuse, le monastère a été fondé par sainte Hélène, mère de l'empereur Constantin Ier le Grand. Selon le chroniqueur chypriote du 15ème siècle Leontios Makhairas, Hélène a découvert les trois croix sur lesquelles Jésus et les deux voleurs ont été crucifiés lors de son pèlerinage en Terre Sainte. Elle les a fait exhumer et a voulu les emporter à Constantinople. Mais elle aurait laissé une de ces croix à Chypre lors d'une visite involontaire causée par un naufrage, et l'aurait offerte à un monastère. Ainsi le rapporte la tradition.Stavrovouni est le monastère le plus tôt documenté de l'île. Il possède les plus anciens écrits datant de la période byzantine. Cela prouve que Stavrovouni a été un important centre religieux depuis le 4ème siècle. L'information pertinente se trouve dans les mémoires d'un voyageur russe, l'abbé Daniel, qui a séjourné à Chypre en 1106. Il a constaté que la Sainte-Croix se trouvait sur le mont Olympe avec l'objectif de « conjurer les mauvais esprits et de guérir toute maladie », et il a noté : « Cette croix est comme une météorite, elle n'est pas fixée dans le sol parce que le Saint-Esprit la maintient dans le vide. Moi,  homme indigne, agenouillé devant cet objet mystérieux et saint, j'ai vu de mes propres yeux de pécheur, la sainte grâce  inhérente à cet endroit.»
 Après sa fondation, Stavrovouni a été occupée par des moines orthodoxes vivant selon la règle de Saint-Basile. Nous obtenons plus d'informations historiques de visiteurs occidentaux à Chypre dans le 13ème siècle. Willibrandi de Oldenburg, par exemple, a visité Stavrovouni en 1211 et a écrit : « La croix du bon larron est sur ​​la plus haute montagne à Chypre » - cependant il avait tort en ceci que  Stavrovouni n'est pas aussi élevé que le pic de Troodos. Ludolph von Suchen a noté en 1305 : « La montagne est comme le mont Thabor où vivent les moines bénédictins . De son sommet , on peut voir le Liban. »  C'est vrai, mais le temps doit être très clair pour être en mesure de le vérifier.

Dans sa longue histoire, Stavrovouni a traversé des moments de grande pauvreté et de difficultés causées par les invasions les plus diverses par des étrangers sur l'île. Aujourd'hui, la Sainte-Croix n'est plus là et personne ne sait ce qui lui est arrivé. En 1598 , le seigneur de Bohème Krystof Harant a noté : « Personne ne sait ce que les Turcs ont fait avec la Sainte-Croix. Les murs, l'église, l'iconostase et les cellules de moines dans Stavrovouni ont été presque entièrement détruits pendant un grand incendie en 1888. La seule relique qui a été conservé jusqu'à nos jours est une croix en argent dans laquelle un morceau de la sainte croix est inséré : le seul reliquaire majeur qui est encore conservé dans Stavrovouni .Récemment, le monastère a subi une rénovation complète. Sa petite église a été restaurée à nouveau avec des fresques et des icônes exécutées par le peintre bien connu, Père Kallinikos, un moine de Stavrovouni. La tradition de la fondation est enregistrée dans ces images, Sainte-Hélène dans un vêtement rouge brillant et l'Invention de la Vraie Croix à Jérusalem. Par ailleurs, la mère de l'empereur a reconnu qu'elle avait trouvé la vraie croix grâce à la guérison miraculeuse d'une femme . La majorité des fresques de l'église se référent à la Croix et à la vie de Sainte-Hélène. De cette manière, Stavrovouni poursuit la tradition de la peinture byzantine profondément enracinée.Les présents moines de Stavrovouni vivent une forme très stricte de la vie monastique, similaire à celle des moines du Mont Athos. La règle de leur premier abbé, Dyonisios, en constitue le fonddement. Les femmes pouvaient visiter Stavrovouni jusqu'à il y a quelques années, et puis les moines les ont interdites .

Monastère Trooditissa


 
A environ 5-10 km de Platres, se trouve le petit monastère de Trooditissa. Ce monastère est un lieu de pèlerinage. On prie devant la sainte icône de la Vierge Marie pour les couples sans enfants qui en souhaitent un.
Monastère Trooditissa est situé sur le versant sud des montagnes du Troodos sur l'île de Chypre. Il s'agit d'un monastère  dédié  à la Vierge Marie.
Ilm a été fondé en 990, mais le bâtiment actuel date de 1731. Il est construit à une altitude de 1500 m (4566 pieds) et le village le plus proche est Platres.



Monastère de St Heraklidhios
 


Le monastère d'Ayios Heraklidhios, près du site archéologique de Tamassos (environ 20 km à l'ouest de Nicosie), a été fondévers l'an 400 sur la tombe de saint Heraklidhios. Aujourd'hui, un couvent de religieuses vit dans l'ancien




Monastère de Ste Napa



Le Monastère Ayia Napa a été fondée au 16ème siècle. Sa cour tranquille et une fontaine de marbre offrent un répit frais du monde extérieur



Monastère de la Transfiguration d'Avdellero

 
La première pierre du monastère de style byzantin  a été posée en Septembre 1979. Les religieuses du monastère suivent l'Ancien calendrier.

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire