Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...

La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

FAMAGOUSTE ville fantôme



La Turquie a lancé sa propre recherche de pétrole et de gaz dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) de la République de Chypre.




La position de l’UE vient corroborer celle de la France affirmée par le Président Emmanuel Macron le 14 juin dernier lors du Sommet à La Valette réunissant les chefs d’Etat du sud de l’UE : "La Turquie doit mettre fin à ses activités illégales dans la Zone Economique Exclusive de Chypre" .
Malgré les avertissements de la France et de l'Union européenne, la Turquie reste sur sa position et continue les recherches.
Récemment, le 4 octobre, la Turquie a envoyé le navire de forage Yavuz au bloc 7 de sa Zone Economique Exclusive (ZEE) et plateau continental; or, les licences d'exploitation de cette zone ont été attribuées aux géants énergétiques français et italien, Total et Eni.
La France a critiqué l'arrivée du navire de forage Yavuz de la Turquie dans la ZEE de Chypre comme une violation de la souveraineté de la République de Chypre et du droit international.
« Ce mouvement hostile est susceptible d'encourager une escalade des tensions en Méditerranée orientale », le porte-parole adjoint du ministère de la France pour les affaires européennes et étrangères. Il a ajouté que le ministre de la France des affaires européennes et étrangères a discuté de la question avec son homologue chypriote et avait exprimé pleine et entière solidarité de la France. Le Conseil des affaires étrangères de l'UE qui traitent ces développements lors de sa réunion le 14 Octobre, a-t-il ajouté.


ΑΜΜΟΧΩΣΤΟΣ - FAMAGOUSTE

Varosha, "perle de Chypre" 

Dans les années 70, c'était LA destination tendance pour passer ses vacances en bord de mer sur l'île de Chypre. Mais, depuis une quarantaine d'années, la ville de Famagouste et ses hôtels de luxe sont laissés à l'abandon.

Durant ses années fastes, tout le monde connaissait Varosha, "perle de Chypre", le quartier balnéaire de la ville de Famagouste au nord-est de Chypre. Les stars s'y donnaient rendez-vous en été, dans les plus beaux hôtels et palaces construits face au littoral. Elizabeth Taylor, Brigitte Bardot, Richard Burton... tous les grands noms du cinéma et de la jet-set internationale profitaient de vacances à Chypre sur les bords de la Méditerranée.

Mais les paillettes firent place aux barbelés, lorsque la Turquie envahit le nord de l'île en 1974, séparant Chypre en deux parties. Famagouste, qui se trouve au milieu de la frontière Nord-Sud de Chypre, fut alors vidée de ses habitants, devenant une de ces villes fantôme où la nature a vite repris ses droits.

Face à une mer d'un bleu translucide, le contraste avec les immeubles de béton laissés à l'abandon est saisissant. La plage, autrefois parsemée de parasols colorés et fréquentée par le beau monde, est aujourd'hui entrelacée de fils barbelés où les panneaux d'interdiction d'entrer obligent les badauds à faire demi-tour.
Depuis, Famagouste est devenue une ville fantôme, interdite d'accès mais elle manque à ses anciens habitants, quelque 45 000 personnes qui ont dû quitter leur ville natale.

"Famagouste sera ouverte", a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu. La Turquie annonce qu'il est question de reconstruire une ville centrée sur le développement écologique, avec de nouveaux hôtels et de rouvrir le port de Famagouste au commerce international.

La République de Chypre et les réfugiés de la ville contestent cette ouverture sous l'autorité de la Turquie.
Famagouste appartient à ses anciens habitants!

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Publier un commentaire