Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Le monastère de "Saint-Nicolas des chats"



Le monastère de Saint-Nicolas des chats est considéré comme l'un des deux plus anciens de Chypre. Il a été fondé durant les premières décennies du 4e siècle. Sa fondation est attribuée à Kalokairos, le premier souverain byzantin de Chypre, qui suivait les ordres de Saint Constantin et Sainte-Hélène. Il n'est pas certain toutefois que le premier monastère construit au cours du 4ème siècle ait été consacré à Saint Nicolas. Les anciennes sources se réfèrent à un monastère dans la zone dédiée à la Déipare.



Le monastère a été un monastère d’hommes depuis ses débuts et semble avoir été habité par des moines jusqu'au 15ème siècle époque où il a été abandonné après avoir été détruit par un tremblement de terre. Au 16ème siècle il a été restauré et exploité jusqu'en 1570, lorsque les moines ont été massacrés par les envahisseurs ottomans. Le monastère a été à nouveau restauré et occupé au 18ème siècle par des moines. Néanmoins pendant une longue période au cours du 19ème siècle, le monastère a été abandonné. Il a été restauré une fois de plus un peu après 1974 et depuis 1983 jusqu'à ce jour il est habité par des religieuses.



Le monastère est connu sous le nom "Saint Nicolas des chats" car, selon la légende chypriote Sainte-Hélène a importé des centaines de chats à Chypre sur le chemin du retour de Terre Sainte, après avoir trouvé la Sainte-Croix, afin de contrôler la population des serpents venimeux qui infestaient Chypre en raison d'une très longue sécheresse de quarante ans.



Les moines de l'abbaye convoquaient les chats au repas en sonnant une cloche et une cloche différente les envoyait dans les champs pour attaquer les serpents. L’habitude de garder des chats pour lutter contre les serpents s’est répandue rapidement dans la plupart des monastères de Chypre et de Rhodes. Un grand nombre de chats rôdent encore autour du monastère et sont pris en charge par les religieuses.






(version française de Maxime Le minime d'après Noctoc)

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire