Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Les positions de l'Église chypriote sur l'union civile, l'éducation et l'incinération

 

"Le Saint-Synode a déclaré hier qu'il s'oppose au projet de loi qui règlemente la crémation et permet les unions civiles, et semblait vivement faire allusion encore en vigueur à une objection médiévale à la présence dans l'église des femmes ayant leurs menstrues. Il a été également dit que l'église s’est opposé à un changement proposé dans les écoles qui verrait les étudiants dispensés désormais de suivre des études religieuses. 

S'exprimant sur les partenariats civils, le Métropolite Georgios de Paphos a dit que les lois ne pouvaient pas déterminer ce qui est bien et mal et que l'église ne pouvait pas fermer les yeux sur un partenariat extérieur d'un mariage à l'Église officielle. «L’Église ne peut pas accepter la cohabitation de personnes de même sexe parce que l'Écriture sainte parle de deux sexes, hommes et femmes, que Dieu a créés", a t-il dit. «L'église conseille à ceux qui ont une dépendance à l'homosexualité de lutter contre leurs pulsions comme ils lutteraient contre toute autre passion. L’objectif de toute loi doit être non seulement de réguler les différences sociales ou la satisfaction des désirs, mais d'éduquer les gens correctement. "

 Interrogé pour savoir si le Saint Synode était complètement opposé à la crémation, le Métropolite de Paphos a expliqué qu'il est difficile pour l’Église d'être totalement contre la crémation car Dieu pouvait ressusciter les morts de leurs cendres pendant la Seconde Venue. Il a dit au sujet de la crémation des morts qu'elle n'était pas liée à la doctrine orthodoxe, mais plutôt aux traditions de l'église. C'est sur cette tradition, a-t-il ajouté, que l'église a placé ses fondements et il a recommandé aux fidèles d'accepter la suggestion de l'église à propos de la crémation, en disant qu'il ne pouvait pas faire de cérémonie funèbre pour tous ceux qui avaient le projet d'être incinéré. 

Le cabinet a récemment adopté un projet de loi pour permettre aux couples d'avoir une relation légalement reconnue en dehors du mariage. Un partenariat civil permet à un couple, vivant ensemble sans être marié, d'enregistrer leur relation auprès des autorités afin que ce couple puisse avoir les mêmes obligations et droits que les couples mariés. Le gouvernement a également approuvé un projet de loi règlementant l'incinération en Janvier. 

Le Métropolite Georgios a révélé que le Saint Synode a également discuté de plaintes au sujet des commentaires formulés par Andreas Pitsilides, récemment nommé Membre du Parlement Européen et théologien. Bien que la métropole n'ait pas divulgué les détails de ce qu’a objecté le Saint-Synode, Pitsilides a dit qu'il croyait que les évêques étaient mécontents de ses récents commentaires défendant l'incinération et la présence des femmes ayant leurs menstrues à l'église. […] La région métropolitaine a déclaré que la position de Pitsilides ne reflétait pas les mœurs, les croyances et le mode de vie de l’Église orthodoxe et a appelé le député européen à ne pas exprimer, en tant que théologien, sa position personnelle mais seulement la tradition de l'église. 

Le Synode a également rencontré le ministre de l'Éducation et de la Culture Kyriacos Kenevezos hier et il a exprimé ses préoccupations au sujet des propositions de changements concernant l'éducation religieuse dans les écoles, il a déclaré que les élèves d'autres religions sont pris en charge contrairement à la grande majorité des étudiants grecs chypriotes. 

S'adressant au ministre avant la réunion, l'archevêque Chrysostomos II a fait part du désir de l’Église de développer de bonnes relations avec le ministère de l'éducation. «Ayant plus de 2.000 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation, même pendant les périodes difficiles, l’Église veut que l'éducation soit hellénique et fondée sur la religion où les étudiants puissent développer leurs connaissances et leur vertu», a déclaré le primat. 

Le droit d'être incinéré après sa mort est la demande de longue date de milliers d'expatriés vivant à Chypre - mais on pense qu'un nombre croissant de Chypriotes serait également prêt à opter pour cette solution si elle était disponible. Un projet de loi pour construire un crématorium a été rédigé et présenté au parlement en 2000 par Marios Matsakis, maintenant député" 
(version française par Maxime le minime d'après la source)

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire