Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Nouveau témoignage d’un massacre de 320 Chypriotes- Grecs en 1974

Un autre témoignage sensationnel de de massacre de prisonniers chypriotes-grecs pendant l'invasion turque de 1974 est publié le 31 août dans la presse turque. Le journal « Afrika » a publié le témoignage oculaire d’un chypriote-turc, témoin selon lequel 320 prisonniers chypriotes-grecs se trouvant dans huit bus, ont été massacrés avec des lances et des baïonnettes par des soldats turcs.
L'incident, conformément au témoignage, s’est produit au moment où les 320 prisonniers Chypriotes- grecs sont parvenus avec les autobus à la plage de Keryneias où ils devaient embarquer sur le bateau afin qu’ils soient transportés en Turquie. Au même moment, un bateau transportant des soldats turcs est arrivé. Ces derniers, lorsqu’ils ont appris qu’il s’agissait de prisonniers grecs, les ont attaqués avec les lances et les baïonnettes sur la plage.
Du sang des prisonniers la mer s’est teintée de rouge, mentionne de façon caractéristique le témoin lequel a admis qu'il a craint, lui aussi, pour sa vie en raison de la détermination des soldats turcs.
Le témoin oculaire, qui ne veut pas que soit révélé son nom, a déclaré que les prisonniers chypriotes-grecs sont probablement enterrés près de l’hôtel Maremonte à Keryneia.
Ce massacre a eu lieu à la fin du mois d'août 1974.
Νέα μαρτυρία για ομαδική σφαγή Ελληνοκυπρίων το 1974. ( Δείτε εδώ ΚΑΝΤΕ ΚΛΙΚ )

Share this post!

Bookmark and Share

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire